BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Les chefs Euro-Toques défendent le vrai au Moulin du gastronome à Charnay

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Les chefs Euro-Toques défendent le vrai au Moulin du gastronome à Charnay

LOGO MI« Euro-Toques est une association lobbyiste » annonçait clairement sa directrice nationale Monique Bescond, venue au Moulin du gastronome ce lundi pour la réunion régionale.

« Nous sommes la seule association lobbyiste de chefs cuisiniers reconnue officiellement par la commission européenne, avec qui nous travaillons. Euro-Toques est la seule association de chefs qui peut utiliser les étoiles européennes ! Elles sont sur les tuniques. »

Et de rappeler deux grands batailles menées par l’association au service de la défense des produits vrais : « la reconnaissance du seul fromage au lait cru AOC de Normandie, c’est nous qui l’avons obtenue. La défense de la méthode traditionnelle de gavage des oies et le respect de l’animal pour faire le foie gras, c’est nous aussi. »

EUROTOQUE MOULIN GASTRONOME02  EUROTOQUE MOULIN GASTRONOME04  EUROTOQUE MOULIN GASTRONOME07  EUROTOQUE MOULIN GASTRONOME08

 

 

 

 C’est donc cela Euro-Toques, la défense des produits et des terroirs, de l’alimentation saine. La slogan affiché partout parle de lui-même : « Notre lobby, c’est le produit. »

« Pas facile évidemment à une époque dans laquelle tout le monde est pressé, où il faut faire mieux pour moins cher » développait Gérald Henrion, commissaire aux régions et président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, présent aux côtés de Philippe Goinau, qui a repris le flambeau après le départ d’Olivier Pons, anciens chef du château d’Igé. Il faut travailler, soutenus par les partenaires locaux et nationaux. Parmi les locaux, du Mâconnais, l’on trouvait sur les tables les fromages de chèvres de Thierry Chevenet et les vins de la cave de Charnay. Les chefs Euro-Toques de 9 pays se réuniront le 12 juin à Milan pour dynamiser l’association et contrer les mauvais projets.

Ce lundi en réunion, deux sujets majeurs sur lesquels les cuisiniers membres s’engagent étaient abordés : la priorité à l’alimentation et l’obésité chez les enfants, et la défense et la suavegarde des produits de la mer. Ces deux sujets font l’objet d’opérations de promotion de la bonne cuisine – de la vraie cuisine ! – comme l’engagement de la semaine du goût, la fête de la gastronomie ou encore, en ce moment, Tables en scène jusqu’au 29 mai, dans les retaurants.

Depuis le 1er janvier, l’association a accueilli en France 22 nouveaux chefs. Ils sont 230 dans le pays, pas assez pour les dirigeants, et 2000 en Europe.

En Bourgogne-Franche-Comté, Euro-Toques compte une quinzaine de chefs adhérents. Ce lundi, ce sont deux jeunes cuisiniers en apprentissage au Moulin du Gastronome qui étaient intronisés : Tanguy et Laurent Pieri, 18 ans, originaires de Crottet. « C’est important de rajeunir et que la jeunesse fasse sienne notre combat quotidien. »

 

 

Mâcon Infos.com / Rodolphe Bretin
Publié le 24 mai 2017